Catégorie : Sabbats

Mabon – Fêter Simplement

Mabon – Fêter Simplement

L’équinoxe d’automne sera bientôt là, encore une fois nous rappelant que l’été a été un émerveillement empreint de mille joies. Mais voilà, le soleil descend tranquillement sur les horizons nous plaçant devant cette réalité des jours se repliant sur eux-mêmes afin de laisser tout en douceur place à des nuits plus longues.

Mabon c’est quoi ?

Mabon est l’un des Sabbats pratiqué par les wiccans du monde entier ainsi que nous dans la tradition d’Aradia. Les Sabbats sont des fêtes qui suivent le rythme des saisons et qui nous font prendre conscience de notre cheminement tant physique que spirituel au travers de la dernière année.

Mabon c‘est bien entendu l’équinoxe d’automne qui souligne la fin des récoltes, de ce que la terre à pus nous octroyer afin de nous nourrire, mais c’est aussi un sabbat mineur dans la Wicca, le deuxième des trois festivals des récoltes (le premier étant Lughnasadh, le troisième étant Samhain). À Mabon le jour et nuit est de même longueur, mais c’est le point sur la roue de l’année où l’obscurité dépasse la lumière, et la nuit devient plus longue que le jour. 

C’est une fête de remerciement, une célébration de la générosité de la terre. Et comme tous les sabbats wiccan, les cycles des saisons reflètent les cycles de nos vies. À Mabon, c’est le moment de réfléchir et de mettre fin, de fermer la porte à certaines choses qui nous ont déplu dans la dernière année. Faire des rituels de balancement, de bannissement à ce moment de l’année est très bénéfique.

Célébrer Mabon Facilement !

Dans notre tradition, nous sommes d’avis que l’intention du cœur est beaucoup plus puissant que tout rituel exécuté machinalement et sans passion. Nous ne sommes pas contre les rituels, au contraire, mais nous sommes d’avis que dans notre société moderne hyper active, enfants, boulots, sport, études, loisirs etc. … Le temps nous est bien compté. S’arrêter sans prendre la journée est quelque chose de possible pour tous et surtout, cela fait un bien fou. Donc célébrer simplement Mabon Oui, c’est possible !

A) Arrêtez-vous dans un parc, sentez l’air qui change et qui se refroidit. Écouter les oiseaux, regardez-les s’éloigner vers l’horizon. B) Méditez sur ce que vous voulez voir disparaître dans votre vie. (mauvaises habitudes, fréquentations, trait de personnalité, etc..)
C) Faites une marche en forêt, priez les dieux et les êtres de la nature de vous aider dans cette nouvelle saison qui débute.
D) Cuisinez des aliments de saisons, faites un festin (Une célébration traditionnelle telle qu’un bouillis de légume. (chez moi s‘est devenue une tradition inconditionnelle))

L’important est de s’arrêter, de prendre, ne serait-ce qu’un beau gros 5 minutes afin de remercier la vie, remercier les dieux et tous les êtres qui sont là près de vous, autant dans l’ombre que la lumière et qui vous aides dans votre vie. Rédigez vos propres prières et incantations et récitez-les à haute voix. Savourez ce moment de pur bonheur et de symbiose avec la vie.

Pour rendre hommage aux élémentaux il vous suffit de mettre une pomme, un morceau de pain frais, de la bière ou du miel (les fées aiment beaucoup.) sur un lit de petites branches, un petit autel de pière et les placer comme offrandes. 

Je vous souhaite un Mabon merveilleux remplie des plus grandes joies !

Que les dieux vous bénissent !

 

Prière/Incantation pour Mabon (auteur inconnu)

« Les feuilles tombent

Et fraîchit le temps.

La déesse ramène sur terre son manteau terre

Et tu fais voile vers l’ouest, Hélios grand dieu soleil,

Vers les terres de l’éternel enchantement,

Du froid nocturne enveloppé,

Mûrissent les fruits,

Tombent les graines,

Nuits et jours d’égale durée, Séléné brillante de mille feux d’argent,

Bien que la jours disparaît et que la nuit devient mure

Déesse bénie, je sais que la vie se poursuit »

 

Oraison de Mabon 

(extrait de l’almanach des sorcières d’opakiona blackwood et avy raé ed contre-dires)

« Voici venu le jour entre ombre et lumière, symbole d’équilibre.

Les différentes parts de mon être son en harmonie.

Je remercie la Grande Déesse et le grand dieu pour les fruits de cette année écoulée.

Les graines ont germé et ont poussé. Elles ont donné leurs fruits.

J’ai moi même récolté les fruits de mes travaux, et je suis confiant dans l’avenir.

Je suis enfin prêt à faire le ménage dans ma vie, et à améliorer certaines choses.

La purification des pluies de l’automne attisera ma lumière intérieure durant l’hiver.

Il est temps pour moi de faire place à l’introspection et à la réflexion.

La roue de l’année a encore trounée ; le changement de saison a commencé.

Ô Grande déesse, terre-nourricière.

En ce jour entre lumière et obscurité,

Les feuilles tombent et la température a changé.

Tu remontes sur toi ton manteau de terre.

C’est aujourd’hui que finit l’été.

Ô rayonnant dieu.

Te voilà en chemin vers l’ouest, où tu vas pouvoir te reposer.

Ta présence m’a réconforté.

Sois en remercié.

Grande Déesse : va et repose-toi.

Grand Dieu : va et rêve à ta renaissance.

Je serai là pour vous saluer lors de votre retour.

De mon côté, je veillerai à ce que mes pas ne s’égarent pas,

Je mettrai à profit cette période d’obscurité

Pour nourrir mon esprit, et continuer à progresser

Sur le chemin de ma destinée.